dimanche 9 novembre 2008

Genèse

Voilà ! L'histoire de cet endroit est simple. Je vagabondais sur la toile lorsque je suis tombé sur un blog, dont je tairais le nom. Une première fois. Je m'arrêtai. Je lus. J'étais troublé. Pas plus. Je voulus mettre un petit mot. Je ne trouvai pas où laisser un message. J'abandonnai. Pas grave. Quelques mois plus tard, je retombai sur ce blog. Nouvelle sensation bizarre. Un peu comme quand on croise un regard dans une soirée et qu'on se dit : je ne dois pas partir avant de lui avoir parlé. La plupart du temps, c'est une fausse alerte. Mais au moins, on a vérifié, pour ne pas se charger d'un petit regret supplémentaire. Mis bout à bout, ça peut faire des cancers ces trucs-là ! Faut se méfier. Donc, je cherchai un peu mieux une manière de communiquer. Totalement ignare en matière de blog, je secouai le machin dans tous les sens pour comprendre le mécanisme. Las. Impossible de trouver le moyen de rentrer en contact. Attiré vers d'autres rivages, j'abandonnai de nouveau...avec un petit goût d'inachevé dans la bouche. Et puis, hier, je retombe dessus. Là, je me dis : cette fois-ci est une de trop. Je ne repartirai pas de là sans lui avoir parlé. Lui dire que je suis touché sans trop savoir pourquoi. Que ce n'est pas si courant...dans la vie, comme ici. Que je dois vérifier si ça vaut le coup qu'on se parle ou non. Tout ça.
J'ai re-secoué le machin. Je l'ai bien examiné. Pas de porte d'entrée. J'essaie toutes le manips. Le machin résiste. L'angoisse monte avec la conscience de n'avoir pas les bons outils et d'être un parfait ignorant dans ces sortes de manipulations. J'ai dit que j'irai au bout. J'irai au bout. Donc, je crée ce blog, me disant qu'il doit y avoir un moyen de parler de blog à blog. Le blog est créé. ça ne m'avance pas plus. Zut et re-zut ! C'est énervant ! Je me lance difficilement dans la blogosphère : au moment de l'inscription, on me demande mon URL, excusez-moi vous entendez quoi exactement par URL ? Google me répond aimablement. J'y arrive enfin. Le temps de m'accoutumer aux lieux, je vois : Chat ! Alléluia ! Il y aura bien une bonne âme pour éclairer ma lanterne. Il y en eût trois. Que je remercie encore. Mais où sont ces gens si serviables dans la vie de tous les jours ? Et là, en trois, quatre échange, le problème a été résolu , créant mon émerveillement, comme le béotien face au mécanicien. On m'a dit : tu vois la fin du message sur le blog. Oui, ça je vois / Tu cliques dessus / dessus quoi ? / Sur le mot en gris à la fin / Ah oui / Et voilà, c'est tout, t'as plus qu'à laisser ton commentaire / Ah oui, je vois, merci.
C'était que ça !!? Evidemment, à chaque fois, c'est la même chose ! Il faut penser simple. M'étonne pas que je n'ai pas trouvé !
Et voilà je me retrouve avec un blog sur les bras. Pour quoi ? Juste pour laisser un commentaire sur un autre blog !
Puisque j'hérite d'un espace tout neuf et parfaitement vierge, je vais commencer à le souiller un peu...on verra si je me prends au jeu. Mais c'est un jeu bizarre : exhibitionnisme, voyeurisme...Ou simplement la possibilité de s'exprimer un peu anonymement, donc un peu librement en se disant que même si une personne nous lit, nous écrivons pour cette personne-là. Ce n'est donc pas tout à fait vain.
Bonne journée à vous !

Le gris s'installe dans le ciel,
prend ses aises
sagouin impertinent
Le soleil trop timide
a laissé sa place
Le ciel s'en fout !

5 commentaires:

Incompréhensions... a dit…

Bienvenue dans cet univers si particulier... tant de choses à découvrir, de nouveaux moyens d'expression mais déjà une belle plume qui se profile ici...
Créer un blog pour répondre à un autre, s'aventurer sur de nouvelles contrées pour l'espoir une rencontre... c'est très beau, un brin inconscient et absolument enchanteur...
A très bientôt, j'espère!

palim a dit…

Merci d'être venue ici ! ça me fait vraiment plaisir ! Vous serez toujours la bienvenue !
Je m'aperçois que je me prends doucement au jeu...Oui, c'est un univers particulier, je commence à le sentir.
Et oui : à bientôt ; nous sommes appelés à nous recroiser, je crois.

Petit Bonbon a dit…

Quelle jolie histoire, quels jolis mots...
Tiens, j'aurais pas pensé à ce que quelqu'un puisse ouvrir un espace sur la Toile parce qu'un autre blog l'avait touché, mais l'idée me touche à mon tour...
Voilà donc un nouvel espace ouvert ! J'espère revenir ici pour lire d'autres jolis mots.

Bonne continuation et au plaisir,
P B

Miss Rainette a dit…

Heureusement que je clique quelque fois sur les petits carrés qui s'affichent dans Blogit...Sinon, je serais passée à côté de ces petites histoires, joliment écrites, bien ficelées.
C'est souvent en étant touché ou étonné par la lecture d'un blog qu'on a envie de s'y coller aussi et c'est vrai qu'on y rencontre des tas de gens sympas, et de bon conseils (et aussi les mêmes moins sympas que dans la vie...)
Alors ce qui se fait quand on a un peu de lectorat et qu'on craque pour un ptit nouveau, c'est de le mettre un peu en avant sur son blog pour le faire connaitre. Je vais le faire pour "That's the question" de ce pas. C'est pas si souvent qu'on est étonné et qu'on a envie de revenir !

Miss Rainette a dit…

Petit conseil de blogueuse : c'est bien si tu arrives à coller quelque part un moyen de t'envoyer un email perso ;
En même temps, si le blog qui t'a tant touché en avait eu un, tu ne te serais pas lancé ;-) mais maintenant que c'est fait, c'est pratique !